Cible les taches sur vos rosiers


Pour en finir avec le blanc, essayer la gamme complète de fongicides !



- Cible à la fois la tache noire ET le blanc sur les rosiers
- Composé d’acide citrique et d’acide lactique comme ingrédients actifs
- Aucun délai avant récolte
- Approuvé pour l’agriculture biologique
- Formulation liquide disponible en 2 formats facile à utiliser:
500 mL et 1L concentré et 1L prêt à l’emploi
- Fait au Canada


Conseils du jardinier

Afin d’améliorer vos chances de succès avec votre roseraie, la première étape est de choisir une combinaison de cultivar et d’emplacement qui sera non seulement adéquate à l’épanouissement de votre plant, mais qui en facilitera d’autant plus l’entretien.
Prêtez donc attention au type de sol, au drainage et à sa composition en matière organique. L’idée étant de planter le rosier dans un sol bien drainé. Avant de mettre le plant en terre, il est recommandé de faire un apport en compost. Un amendement de phosphore favorisera aussi le développement du système racinaire.

Afin de minimiser l’occurence de la redoutée tache noire ou de l’oïdium du rosier, il est préférable de maintenir un espacement adéquat entre les plants et aussi entre les tiges du rosier. Le développement des champignons qui causent ces maladies est favorisé par l’air stagnante.

Si toutefois vous apercevez l’apparition de taches noires sur les feuilles de vos plants, ou si vous apercevez le début d’une infection au blanc (oidium, qui se reconnaît par son apparence blanche et poudreuse), retirez les feuilles infectées des que possible. Afin de bien contrôler l’infection, c’est le moment d’appliquer le Bioprotec fongicide rosier. Ce fongicide est certifié pour l’agriculture biologique et peut être appliqué de façon préventive dès l’apparition des conditions favorables au développement d’une ou l’autre de ces maladies. Si vous optez plutôt pour un traitement curatif, vous pouvez répéter l’application à toutes les semaines, selon la pression de la maladie.